Vous êtes ici :

Accueil>TEPCV 2/8 : LED-toi et le ciel ...

Imprimer cette page en utilisant la fonction Imprimer de votre navigateur

Labellisée « Territoire à Energie Positive pour La Croissance Verte » (TEPCV), la Communauté de Communes s’est engagée dans la mise en œuvre d’un plan d’actions qui contribue activement à atténuer les effets du changement climatique, qui encourage la réduction des besoins en énergie, qui développe les énergies renouvelables et qui facilite l’implantation des filières vertes et locales en Lunévillois. Retrouvez chaque semaine une action très concrète menée par la CCTLB, plus que jamais territoire à énergie po-si-tive !

Aujourd’hui, comment économiser un million de KWh ?

Moderniser l’éclairage public

La collectivité, en lien avec ses communes membres, a souhaité moderniser en profondeur l’éclairage public des communes avec le triple objectif de :

  • Réduire efficacement les consommations d’énergie du patrimoine communal
  • Accroitre l’autonomie financière des communes (en réduisant leurs factures, les mairies dégagent des marges pour investir ailleurs)
  • Favoriser la biodiversité en luttant contre la pollution lumineuse induite par l’éclairage public

Pour favoriser cette modernisation de l’éclairage public sans que le coût représente une charge nouvelle pour les finances des communes, la CCTLB a souhaité subventionner largement les travaux, à hauteur de 72%. Profitant de la labellisation et des retombées financières induites, ce sont 34 communes de la Communauté de Communes qui ont bénéficié du programme.

 

Réduire la consommation d’énergie

La modernisation de l’éclairage public portée par la CCTLB a permis l’installation de 3 348 luminaires LED de dernière génération dans les communes concernées. Divisant la consommation électrique par deux, cette opération permet l’économie annuelle de plus d’un million de KWH (1.142.000) sur le territoire, l’équivalent de la consommation électrique annuelle de 200 habitants ou celle de communes telles que Gelacourt, Hablainville, Lamath ou Manonviller.

 

Réduire les factures des communes

Baisser significativement la consommation électrique de l’éclairage public revient mécaniquement à faire baisser les factures et à offrir de nouvelles ressources financières aux communes concernées. A Chanteheux par exemple, l’économie représente plus de 15.000€ par an.

Pour le Maire, Jacques Dewaele - également Vice-Président de la CCTLB délégué à l’Habitat et à l’Urbanisme - cette manne va permettre d'entretenir le patrimoine communal : "En 2018, nous allons refaire entièrement la voirie, c'est à dire la route, les trottoirs et des éléments de sécurité, de tout un lotissement. Autant dire que l'argent économisé dans l'éclairage public sera investi dans ces travaux." 

Avec une baisse de la consommation électrique de 58%, les économies s'effectuent à plus d'un titre à Chanteheux : "Nous avons également pu réduire le nombre d'armoires électriques nécessaires pour l'éclairage. Cela veut dire moins de redevance à payer au fournisseur d'électricité et encore plus d'économies pour la commune."

Des économies au service des habitants, puisque, de l'avis du maire qui sort d'une réunion de quartier : "Aucun riverain n'a remarqué de changement dans l'éclairage."

Limiter la pollution lumineuse

On le sait, l’éclairage public perturbe la faune et la flore. Il ne fait plus vraiment nuit dans les zones habitées. Cela déroute par exemple les oiseaux migrateurs : habitués à suivre les étoiles pour se déplacer, ils les confondent avec les lumières artificielles. Ils dévient ainsi de leur chemin. Chez d'autres espèces, c'est l'horloge biologique qui est perturbée : on sait que le rouge-gorge, en l'absence d'une véritable nuit, se met à chanter beaucoup plus tôt. Chez les arbres, c'est leur cycle végétatif qui est perturbé : s'ils vivent près de lampadaires allumés toute la nuit, leurs bourgeons n'éclosent pas à la bonne période.

Pour remédier au problème, le nouveau règlement de la CCTLB intègre les recommandations de l’Association Nationale pour la Protection du Ciel et de l’Environnement Nocturne : limiter la quantité de lumière émise, maîtriser l’orientation de la lumière et maîtriser le choix des températures de couleur.

Forte de ces nouvelles dispositions, la commune de Saint-Clément vient d’être labellisée « Villes et Villages étoilés » qui récompense les bonnes pratiques en matière d’éclairage public. A terme, l’objectif est que les 34 communes bénéficiant de l’opération puissent toutes être labellisées.

 
TEPCV à la une

Chaque vendredi pendant 8 semaines, retrouvez un nouvel article consacré aux actions labellisées TEPCV sur le site de la CCTLB

  • Qu’est-ce que TEPVC ?
  • Rénovation de l’éclairage public
  • La thermographie aérienne pour quoi faire ?
  • La plateforme de rénovation énergétique : foncez !
  • Biogaz à la station d’épuration de Lunéville
  • Bornes de recharge publiques et véhicules électriques
  • Rénovation énergétiques des bâtiments publics
  • A votre rencontre !