Vous êtes ici :

Accueil>Se divertir>La Playlist d'Emilie>La playlist d'Emilie, épisode 4 : Michel-Richard de Lalande

Imprimer cette page en utilisant la fonction Imprimer de votre navigateur

La playlist d'Emilie, épisode 4 : Michel-Richard de Lalande

En 1748, alors qu’elle a suivi Voltaire à la cour du roi Stanislas à Lunéville, Émilie du Châtelet interprète le rôle-titre d’une pastorale héroïque créée cinquante ans plus tôt à Fontainebleau pour le mariage de Louis de France et de Marie-Adélaïde. L’opéra tombe ensuite dans l’oubli et il faudra patienter 250 ans et les 02, 03 et 04 juin prochains pour enfin voir se réveiller les incroyables personnages créés par Destouches grâce aux efforts conjugués de la Communauté de Communes du Territoire Lunéville à Baccarat et du chef de Chœur Vincent Tricarri. Pour patienter, retrouvez chaque semaine sur la page Facebook « Émilie(s) » un nouvel épisode de la Playlist d’Émilie consacré aux œuvres et compositeurs baroques qui ont fait du XVIIIème siècle celui la grande musique…

Le compositeur

 Compositeur pour Louis XIV et chevalier d’un des plus anciens ordres de France, de Lalande est surtout connu et reconnu pour être le maître du grand motet français. Né en 1657, il se forme comme enfant de chœur puis organiste avant d’enseigner à 21 ans  la musique à deux des filles du roi avant d’entrer à son service et d’y faire toute sa carrière en occupant les principaux postes de l’administration musicale.

Chargé du prestigieux quartier d'octobre de la Chapelle Royale à 23 ans, il ne tarde pas à être succéder à Lully  comme Surintendant de la Musique de la Chambre (1689) avant d’assumer seul les autres quartiers et d’être nommé Sous-Maitre de Chapelle Royale (1715).

Après le décès de Louis XIV en septembre 1715, de Lalande dirige la musique des cérémonies d’enterrement du souverain et de celle du sacre de Louis XV à Reims tout en conservant ses quatre quartiers au sein de la Chapelle Royale jusqu'au retour de la Cour à Versailles en janvier 1723. Il décède le 18 juin 1726et est enterré en l'église Notre-Dame de Versailles.

 

Le Château de Versailles en 1668. 

L’œuvre

« En véritable architecte, de Lalande édifie de grandes constructions dont une écoute distraite ne permettra de percevoir que les éléments essentiels, grandeur, majesté, refus des concessions à la virtuosité gratuite. »  Catherine Massip, Michel-Richard Delalande ou Le Lully latin

À la Chapelle royale, fondée par François Ier pour jouer La Musique du roi, on célèbre chaque jour la messe basse en présence du souverain. Le rythme de travail - énorme pour non seulement accompagner quotidiennement l'office, mais aussi écrire des œuvres pour les fêtes tombant durant son quartier - est alors réparti entre quatre compositeurs qui se relaient par période de trois mois. Cependant, sur les quatre sous-maîtres de la chapelle royale, seul de Lalande rempli son office. Il s’y retrouve bientôt seul, ce qui explique l’importance de son œuvre religieuse.