Vous êtes ici :

Accueil>Se divertir>La Playlist d'Emilie>La playlist d'Emilie, épisode 12 : Destouches

Imprimer cette page en utilisant la fonction Imprimer de votre navigateur

La playlist d'Emilie, épisode 12 : Destouches

En 1748, alors qu’elle a suivi Voltaire à la cour du roi Stanislas à Lunéville, Émilie du Châtelet interprète le rôle-titre d’une pastorale héroïque créée cinquante ans plus tôt à Fontainebleau pour le mariage de Louis de France et de Marie-Adélaïde. L’opéra tombe ensuite dans l’oubli et il faudra patienter 250 ans et les 02, 03 et 04 juin prochains pour enfin voir se réveiller les incroyables personnages créés par Destouches grâce aux efforts conjugués de la Communauté de Communes du Territoire Lunéville à Baccarat et du chef de Chœur Vincent Tricarri.

Pour patienter, retrouvez chaque semaine sur la page Facebook « Émilie(s) » un nouvel épisode de la Playlist d’Émilie consacré aux œuvres et compositeurs baroques qui ont fait du XVIIIème siècle celui la grande musique…

Le compositeur

  Né à Paris en avril 1672 au sein d'une famille de marchands aisés, les seigneurs des Touches, André-Cardinal entre à 11 ans au collège Louis-le-Grand de la rue Saint-Jacques (alors collège des Jésuites).

A 14 ans, marqué par le décès de sa mère et l’entrée de sa sœur au couvent des Ursulines, le jeune homme suit son professeur, le géographe et mathématicien Tachard, dans un voyage au Siam (actuelle Thaïlande). A son retour, deux ans plus tard, il n'a plus la vocation religieuse et s'inscrit à l'école de cavalerie de Tournon, pour se préparer au métier des armes.

Il s'enrôle dans la 2e compagnie des mousquetaires du roi à l’âge de 20 ans et compose des airs sur des textes de Morfontaine (un noble du pays de Brie) avec accompagnement de guitare. L'un de ses amis, Duomeni les chante. Ils acquièrent une certaine renommée. C'est ainsi qu'il devient un familier des princes de Conti, de Vendôme et d'Antoine Grimaldi, le futur prince de Monaco.

A la mort de son père, en 1694, il hérite du titre de Sieur Destouches, démissionne de l'armée et décide de se consacrer à la musique. Il prend André Campra comme professeur auprès duquel il rencontre son cousin, Antoine Houdard de Lamotte, l'un des principaux librettistes de son temps.

 

Destouche compose quelques airs pour Campra, notamment lors de la création du tout premier opéra-ballet, l'Europe galante (1697), avec Houdard de la Motte comme librettiste. Avec de la Motte, l’entente est excellente et le duo composera quelques-unes des pièçes baroques les plus marquantes de l’époque. Leur premier opéra, Issé, «pastorale héroïque», est créé à la cour de Fontainebleau le 7 octobre 1697, à l'occasion du mariage  du dauphin. Il rencontre un succès immédiat : Le roi le fait rejouer à Versailles (avec addition d'un prologue et d'un ballet), au Trianon le 17 décembre, et offre 200 Louis d'or à Destouches.

En 1713, André-Cardinal Destouches est nommé inspecteur général de l'Académie royale de musique. Il en deviendra le directeur 15 ans plus tard, en 1728. A la mort de Louis XIV, le régent, qu'il a connu aux armées, le protège et Destouches lui compose de la musique religieuse. En 1718, il achète la charge de surintendant de la musique en survivance de Delalande, avec lequel il compose Les Éléments, un opéra-ballet.

Sa dernière œuvre théâtrale, une comédie lyrique intitulée Les Stratagèmes de l'amour est composée en 1726, une année avant de devenir maître de musique de la chambre du roi. Il est ensuite nommé directeur de l'Opéra de Paris puis, à la mort de Campra en juin 1744, il devient surintendant de la musique en titre avant, finalement, de créer à Versailles pour Marie Leczinska, un «concert spirituel» sur le modèle de celui de Paris.

Il s’éteint à Paris le 7 février 1749, à l’âge de 76 ans.

LA PLAYLIST

Retrouvez chaque semaine quelques titres du compositeur dans la playlist en fin d'article : 

 

 

« En 1748, alors qu’elle a suivi Voltaire à la cour du roi Stanislas à Lunéville, Émilie du Châtelet interprète le rôle-titre d’une pastorale héroïque créée cinquante ans plus tôt à Fontainebleau pour le mariage de Louis de France et de Marie-Adélaïde par André-Cardinal Destouches.

L’opéra tombe ensuite dans l’oubli et il faudra patienter 270 ans pour enfin voir se réveiller, l’espace de trois soirées exceptionnelles, les incroyables personnages créés par Houdar de La Motte et André Cardinal Destouches grâce aux efforts conjugués de la Communauté de Communes du Territoire Lunéville à Baccarat et du chef de Chœur Vincent Tricarri. »